inepte
étymologie
Du latin ineptus.

adjectif

SingulierPluriel
inepteineptes

inepte \i.nɛpt\ masculin et féminin identiques

  1. Qui fait preuve de sottise, d’absurdité.
    • Il n'est rien de plus inepte qu'un séminariste ; rien de moins propre à être un jour ce que l'on veut qu'il soit, un pasteur éclairé : ces jeunes gens n'ont la tète remplie que de fadaises mystiques. (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, Monsieur Nicolas, part.1 : Souvenirs d’enfance, an V)
    • Peut-être n’ai-je pas de grands besoins intellectuels à assouvir dans la conversation, mais je me plais parfaitement bien avec Cottard, quoiqu’il fasse des calembours ineptes. (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 81)
    • […], aussitôt se glissait, s’insinuait, en lui, une certaine satisfaction et une certaine gloriole, aboutissant à cette inepte conclusion qu’il était supérieur à bien d’autres ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • L’inepte arrêt du second Conseil de guerre siégeant à Rennes est annulé par la grâce dont le capitaine Dreyfus bénéficie. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Si jamais, songeait-il, il a vent des bruits ineptes qui courent la ville, nous passerons un mauvais quart-d’heure. (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français