inusité
étymologie
Du latin inusitatus voir in-, usité.

adjectif

SingulierPluriel
Masculininusité
\i.ny.zi.te\
inusités
\i.ny.zi.te\
Féminininusitée
\i.ny.zi.te\
inusitées
\i.ny.zi.te\

inusité \i.ny.zi.te\

  1. Qui n’est pas usité.
    • Il souriait à l’espace, il était d’une galanterie inusitée. (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Le samedi 29 septembre 1925, vers 5 heures, la famille Mermoz, de Messigny, était éveillée par les aboiements inusités de son chien qui était attaché dans une cabane située dans un pré attenant à l’habitation. (André Barbier,Les sources de la virulence rabique: Histoire d'une épizootie de rage sur le renard et le blaireau dans la région dijonnaise, Imprimerie Bernigaud et Privat, 1929, page 125)
    • Monsieur Palanquin a approuvé ; une grimace inusitée s’est dessinée sur le visage de Julia. (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, [//books.google.fr/books?id=TWeZBAAAQBAJ&pg=PT85 p. 111])
    • Un lecteur m'écrit « La prof de français nous a dit qu'il est inutile d'apprendre à conjuguer le passé simple, car c'est un temps archaïque, aujourd'hui complètement inusité ». (François Cavanna, « Fessons la prof ! » dans Plus je regarde les hommes, plus j'aime les femmes, éd. Albin Michel, 2005)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.051
Dictionnaire Français