recommandable
étymologie
(milieu XVe siècle) De recommander.

adjectif

SingulierPluriel
recommandablerecommandables

recommandable \ʁə.kɔ.mɑ̃.dabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est estimable ; qui mérite d’être considéré.
    • Celui-ci pensa qu’un homme aussi recommandable devait faire l’ornement de sa cour, et il lui lit demander s’il y accepterait volontiers un emploi. (E.T.A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, Traduit par Henry Egmont)
    • Je m'explique : tout croisement a pour objet de transformer une race imparfaite en une autre plus recommandable qu'elle , ou de créer une sous-race , participant en proportions diverses aux qualités de celles qui ont concouru à sa formation. (Malingié-Nouel, Établissement pastoral de la Charmoise, dans Le Cultivateur, journal des progrès agricoles, de novembre 1839, p.661)
    • Le canard de Rouen est des plus recommandables par sa taille, sa rusticité, sa précocité et son aptitude à l'engraissement. Il est aussi le plus répandu. (L'Élevage des Canards, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 106, éditions La Terre nationale)
    • […]: bien qu'ils ne soient pas des perroquets, ses élèves valent ceux des autres collègues. Le psittacisme serait-il à ce point recommandable ? puisqu’à l'examen du Certificat ses candidats ne se montrent nullement ignares. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français