ventre de biche
locution adjectivale

ventre de biche \vɑ̃tʁ də biʃ\ invariable

  1. Blanc roussâtre, faisant partie du champ chromatique orange.
    • Quant à l’église, elle est badigeonnée en jaune-serin et en ventre de biche ; elle n’a de remarquable qu’une espèce de baldaquin en damas rouge, et quelques tableaux de Lépicier et autres peintres dans le goût de Vanloo. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Vers les six heures, nous étions à Anvers, qui n’a plus sa physionomie caractéristique d’autrefois, ses maisons roses, vert-pomme, ventre de biche, jaune-serin, lilas ; ses madones au coin des rues ; ses grands Christs porte-lanternes, peinturlurés à l’espagnole et si lugubres le soir ; et ses femmes encapuchonnées de la faille, l’antique mantille flamande. (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 186-187)
    • Le comte Esterhazy choisit pour son régiment la couleur ventre de biche ou chamois, fort à la mode sous Louis XV. (Les Hussards, de Chamborant (2e Hussards)., Firmin-Didot & Cie, 1897, page 250)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français