allégement
étymologie
De alléger avec le suffixe -ment.

nom


allégement \a.lɛʒ.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’alléger.
    • Je sortis de ce désert de granit, de cette monacale nécropole avec un sentiment de satisfaction et d’allégement extraordinaire ; il me semblait que je renaissais à la vie et que je pourrais encore être jeune et me réjouir dans la création du bon Dieu, ce dont j’avais perdu tout espoir sous ces voûtes funèbres. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Tout d’abord, l’allégement de la dette doit être plus rapide, plus complet et plus étendu. (Christian Deblock, Samia Kazi Aoul, La dette extérieure des pays en développement, 2001)
    • On ne peut pas contenter tout le monde et son riche. Chacun sait que les allégements fiscaux décidés en début de quinquennat en faveur des plus favorisés sont comme une tunique de Nessus endossée par Emmanuel Macron. Choix tout à fait conscient : le nouveau président en espérait un «choc de confiance» qui aurait vu les «premiers de cordée» soudain rassérénés par son indulgence fiscale doper l’investissement et donc la croissance. (Laurent Joffrin, « Vindicte », dans Libération du 30 janvier 2019, page 2)
    • Ne sentez-vous point d’allégement à votre mal ?



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français