ascèse
étymologie
Du grec ancien ἄσκησις.

nom

SingulierPluriel
ascèseascèses

ascèse \a.sɛz\ féminin

  1. Discipline de vie, ensemble d’exercices physiques et moraux pratiqués en vue d’un perfectionnement spirituel.
    • […] l’ascète se sacrifie à l’inutile donc il est absurde ou si l’on essaye d’en faire l’apologie, ce sera uniquement par les services matériels qu’il a pu rendre accidentellement, sans songer que ces services n’étaient nullement son but et que ces travaux dont on lui fait honneur, il n’y attachait de valeur qu’en tant qu’ils servaient son ascèse. (Ernest Renan, L’Avenir de la science, pensées de 1848, Édition C. Lévy, 1890, chapitre iv, page 86)
    • À l’exemple des chamans amazoniens qui s’infligent des diètes cruelles avant de mâchouiller une plante inconnue dans le but d’en découvrir les pouvoirs, j’ai eu recours à la technique d’investigation la plus vieille du monde : j’ai jeûné. L'ascèse est un moyen instinctif de créer en soi le vide indispensable à la découverte scientifique. (Amélie Nothomb, Pétronille, Albin Michel, Paris, 2014, [//books.google.fr/books?id=8wbvAwAAQBAJ&pg=PT2 p. 7])
    • (philosophie) Conscience qui oscille entre plusieurs niveaux. Il s’agit par la méditation de faire surgir une dimension nouvelle de la conscience, un autre niveau de réflexion et d’analyse. (Paul Ricœur, Idées directrices pour une phénoménologie de Husserl'', collection Tel, Gallimard, p. XXXI)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français