blason
étymologie
De l’ancien français blason.

nom

SingulierPluriel
blasonblasons

blason \bla.zɔ̃\ masculin

  1. (Héraldique) Héraldique. Note: Il s’agit de l’ensemble des règles qui permettent l’élaboration et le blasonnement des armoiries. Souvent confondu à tort avec les armoiries qui sont un cas particulier appliquant les règles du blason mais aucunement le blason lui-même. C’est pourquoi on parle des règles du blason. Il existe plusieurs blasons suivant les régions linguistiques (blason français, allemand, anglais, italien, espagnol…).
    • Entendre le blason.
    • Savoir le blason.
    • Enseigner le blason.
    • Pour qui sait le déchiffrer, le blason est une algèbre, le blason est une langue. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
    • Les règles du blason.
  2. (non standard) (Par extension) Armoiries.
    • Elle ne signait pas en vain Nieuport-la-Noble ; elle ne portait pas pour rien sur son blason un lion lampassé issant d'une nef et brandissant une hallebarde. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 103)
  3. (Littérature) Genre de poème à la mode au XVIe siècle, généralement versifié et à rimes plates, ayant généralement pour objet le corps féminin, ou une partie de celui-ci.
    • Ayant avec lui toujours fait bon ménage
      J’eusse aimé célébrer sans être inconvenant,
      Tendre corps féminin, ton plus bel apanage,
      Que tous ceux qui l’ont vu disent hallucinant.
      (Georges Brassens, Le blason, sur l’album Fernande, 1972)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français