hareng saur
étymologie
 Composé de hareng et de saur.

locution nominale


hareng saur \a.ʁɑ̃ sɔʁ\ masculin

  1. Hareng salé et séché à la fumée.
    • Elle regarda les murs d’argile noircis, les poutres enfumées du plafond où pendaient des toiles d’araignée, des harengs saurs et des rangées d’oignons. (, Histoire d’une fille de ferme, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 88.)
    • A onze heures il arrivait à Fresnay-les-Chaumes, déjeunait à l'unique bouchon de ce hameau de Pithiviers-le-Vieil, d'un chanteau de pain bis et d'un hareng saur, additionnés d'un petit vin du pays qui lui fit faire une de ces grimaces ! (Louis Boussenard, « La bande des chauffeurs : roman historique et dramatique », dans L'Œil de la police, n° 17, 2e année, s.d. (1909 ?), p. 6)
    • […]; je vis d’abord un fantassin qui faisait griller un hareng saur, sans se soucier de la fumée, et puis un sergent, le fusil à la main qui guettait par-dessus le talus. (Alain, Souvenirs de guerre, page 125, Hartmann, 1937)
    • En argot français, si le hareng saur est appelé gendarme, c’est peut-être parce qu’on pense qu’un gendarme est raide comme un hareng saur. (Pierre Avenas & Henriette Walter, La Fabuleuse histoire du nom des poissons, Robert Laffont, 2011)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français