impardonnable
étymologie
Du préfixe privatif im-#fr|im- et de l’adjectif pardonnable#fr|pardonnable.

adjectif

SingulierPluriel
impardonnableimpardonnables

impardonnable \ɛ̃.paʁ.dɔ.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être pardonné.
    • […], il le faut enterrer dans les murailles de ce Chasteau, & luy renuerser sa maison sur la teste,s'il faict tant soit peu de resistance,pour apprendre au monde ce que c'est que de se rebeller contre la Iustice du Prince, par vn crime impardonnable de leze-Majesté. (Parthenice ou peinture d'une invincible chasteté : Histoire napolitaine, par M. l'Evesque de Bellay, Paris : chez Claude Chappelet, 1624, livre 2e, p. 103)
    • Quant à l'autre femme dont tu parles, elle provoqua les propos de madame de Mi. par sa folle jalousie , et même par des insolences. Cela étoit d'autant plus bizarre et impardonnable , qu’elle avoit alors deux ou trois hommes , et que presque certainement elle ne m'a jamais aimé. (Lettre à Sophie, non datée, probablement début juillet 1779, dans les Lettres originales de Mirabeau, écrites du donjon de Vincennes, pendant les années 1777, 78, 79 & 80, recueillies par P. Manuel, tome 3, Paris : chez J.B. Garnery, Strasbourg : chez Treuttel & Londres : chez Boffe, 1792, page 323)
    • — Le langage du Père Duchesne... Ces ordures que, de sa cellule de l’Abbaye, Manon Roland entendait crier à son sujet. Et les crieurs en remettaient ! C'est impardonnable. Impardonnable. Je ne le pardonne pas. (Claude Mauriac, Le temps immobile, tome 7 : Signes, rencontres et rendez-vous, Paris : Éditions Bernard Grasset, 1982)
    • — Vraiment, Kristina... Ce que je t'ai fait est impardonnable.
      Il se remémora les événements de ces dernières vingt-quatre heures et frémit de sa goujaterie.
      (Fiona McArthur, Un inoubliable chirurgien, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin (Série Blanche), 2013, chap. 11 — en recueil avec Inévitable tentation, de Scarlet Wilson & Un remarquable diagnostic de Lucy Clark)
  2. (Rare) Qui refuse le pardon.
    • Loin de me corriger, il m'apprit seulement qu'il avait aussi des défauts. Je me mis à les examiner avec soin; et chaque jour, au lieu de l'écouter, je le jugeais avec une sévérité impardonnable. (Adélaïde de Souza, Adèle de Sénance, ou Lettres de Lord Sydenham, dans les Œuvres complètes, tome 1, Paris : chez Alexis Eymery, 1821, p. 67)
    • La priorité chez eux était la chute de rein. Le cul quoi ! Et sur ce sujet, leur sévérité était impardonnable. Ils ne supportaient pas la moindre stéatopygie. Fusse[sic]-t-elle légère. (Laurent Leonard, Les occis-morts, vol.1 : Blanc nocturne, BoD-Books on Demand 2016, page 31)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français