nipper
verbe

nipper \ni.pe\ transitif conjugaison (pronominal : se nipper)

  1. (familier) Fournir de nippes.
    • Il est bien nippé. Il est bien pourvu de tout ce qui sert à se vêtir.
    • Cependant, dit Marcel, il vous avait joliment bien nippée, à ce que j’ai vu le jour où je vous ai rencontrée. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Choisissez, pour vous accompagner, les deux tirailleurs les mieux nippés de la section. (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 302.)
  2. (pronominal) Se procurer des vêtements ; se vêtir.
  3. (pronominal) Bien s’habiller.
    • — On se nippe, dit Fernande.
      Elle l'examina, et toute surprise de le trouver cravaté de blanc, ajouta :
      — Monsieur va dans le monde ?
      (Francis Carco, Jésus-la-Caille, ch. V, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • Comme chaque fois que je me nippais en milord, costume en cashmere, les pieds campés dans des Richelieu, j’avais une pensée pour le beau-père de mon ami P., un voyou de la vieille école, que je n’avais vu que trois fois dans ma vie, mais dont la ganache m’avait imposé le respect pour toujours. (Jean Gab’1, Sur la tombe de ma mère, éd. Don Quichotte, 2013)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.100
Dictionnaire Français