résigner
étymologie
Du latin resigno.

verbe

résigner \ʁe.zi.ɲe\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : se résigner)

  1. Se démettre, remettre. (Désuet) Il s’entendait ordinairement d’un bénéfice.
    • Malheureusement, les troubles avaient empêché qu’on s’occupât des finances; l’armée était sans solde, le ministre Garcia avait résigné la direction du trésor. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Résigner son âme à Dieu, remettre son âme entre les mains de Dieu.
    • Il est mort sans résigner, sans avoir résigné.
    • Il n’a pas eu le temps de résigner.
    • C’est ainsi que Moune, chatte de Perse, perdit son lait, résigna ses droits de mère et de nourrice, et contracta sa mélancolie errante, son indifférence aux intempéries et sa haine des chattes noires. (Colette, Les deux chattes, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 140.)
  2. (pronominal) Se soumettre, accepter.
    • Un marin qui se respecte ne se résignera jamais à endosser la capote d'un fantassin. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.52)
    • Mais ce fut inutile et il dut se résigner à l’humiliation de cette exhibition publique à ce pilori paroissial. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • (Absolument) Je me résigne.
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français