rembarquer
étymologie
(XVIe siècle)  Composé de re- et de embarquer.

verbe

rembarquer \ʁɑ̃.baʁ.ke\ transitif, intransitif ou pronominal conjugaison (pronominal : se rembarquer)

  1. Embarquer de nouveau.
    • L'Islande me paraissait un pays affreux ; je regrettais la folle inspiration qui m'y avait conduit, et me promettais, ô faiblesse et inconstance humaines ! de me rembarquer au plus tôt pour l'Europe. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 94)
    • On a rembarqué les troupes qu’on avait été obligé de débarquer à cause du mauvais temps. — Rembarquer des marchandises.
  2. (Figuré) (familier) Entraîner, engager de nouveau.
    • Une façon pour Benjamin Griveaux et LaREM de ne pas insulter l’avenir, explique son entourage. "L’espoir, explique-t-on chez Benjamin Griveaux, reste de le rembarquer dans l’aventure commune". (Pauline De Saint-Rémy, Municipales à Paris : Griveaux ne demandera pas l'exclusion de Villani en cas de candidature, rtl.fr, 2 septembre 2019)
    • Il s’est rembarqué avec ces gens-là.
  3. (intransitif) S’embarquer de nouveau.
    • Par le regard ciblé d’une poignée de protagonistes, une nouvelle évocation de la fameuse « Opération Dynamo » qui, en juin 1940, a permis à ce qu’il restait du corps expéditionnaire britannique de rembarquer en pleine débâcle… (À la télé ce soir: un «Dunkerque» plein de tension ou le grand départ pour «Le Meilleur Pâtissier» (vidéos), lesoir.be, 16 septembre 2019)
    • La ville n’était pas fortifiée, les pirates, les Anglais, les Espagnols descendaient, pillaient, brûlaient et rembarquaient pour bientôt revenir. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 140, 2012)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français