sournois
étymologie
De l’Provençal ancien sorn.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinsournois
\suʁ.nwa\
Fémininsournoise
\suʁ.nwaz\
sournoises
\suʁ.nwaz\

sournois \suʁ.nwa\

  1. Qui cache ce qu’il pense dans un but malveillant.
    • ses yeux pleins de malice sournoise (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 605)
    • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
  2. Qui ne se manifeste pas clairement.
    • Énorme oiseau de proie, mon avion, désormais hélas ! en pleine lumière, décrit lentement des orbes sournois. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.120)
    • C’était un « melon » qui naturellement, subissait toutes les phases du cabossage et de l’aplatissement. Son possesseur avait beau le retaper, l’épousseter, le placer à distance, une fatalité sournoise voulait que, tout à coup, tantôt l’un, tantôt l’autre des acrobates s’élançât à pieds joints sur lui. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le cancer est une maladie sournoise, d’où l’importance des campagnes de dépistage.
synonymes
traductions
traductions
nom

sournois \suʁ.nwa\ masculin (pour une femme on dit : sournoise)

  1. Personne sournoise.
    • Le drôle voyait bien. Une femme jolie, fraîche, tendre, mécontente d’un mari volage, peu connue, et qui ne faisait point d’enfants ; Sylvina, enfin, au point où le sournois se proposait de l’amener, le friand morceau pour un saint homme ! (André-Robert Andréa de Nerciat, Félicia ou Mes Fredaines, , 1921)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français