syrte
Voir aussi: Syrte
nom

syrte féminin

  1. (Désuet) (Suisse) Petit lait
    • La syrte est une liqueur limpide, verdâtre, transparente, que l’on confond avec le petit-lait. Quand, après l’avoir clarifiée, on l’abandonne à elle-même, durant quelques jours et en un lieu dont la température est à 19 degrés centigrades, elle devient trouble, acidule, et le serai qu’elle contient se sépare en partie sous forme de petits flocons ; l’expose-t-on à la température de l’eau bouillante, elle se montre blanche et opaque ; on la nomme alors lait de fromage. Si, continuant l’ébullition, on ajoute à ce produit un peu de vinaigre ou de présure, on obtient le serai. Il reste un fluide clair, c’est le véritable petit-lait. (Arsenne Thiébaut de Berneaud Nouveau manuel complet de la laiterie, p. 247, Encyclopédie Roret, 1842)
    • Syrte , nom technique des vachers dans plusieurs cantons suisses, pour désigner ce que l’auteur vient de nommer petit— lait. Dans quelques parties on dit sirbele, dans d’autres, sirmes, sirmenda, en Vallais simunda : tous ainsi que le sérai ci—dessus nous rappellent le latin sérum. (''Bibliotheque universelle. Agriculture, « Recherches sur le lait et ses principes immédiats », p. 287, Genève, 1817)

Syrte
étymologie
Du latin Syrtis. Le nom de la ville vient du nom du golfe qui la borde autrefois appelé Syrtis Maior c'est-à-dire la « Grande Syrte » (pour le différencier du Syrtis Minor ou « Petite Syrte », désignant le golfe de Gabès).
Le nom de Syrtis est un emprunt au grec ancien où Surtis mentionné par Hérodote et désignant un « amas de sable et de rochers » constitué le long des côtes par les courants et autres mouvements d'eau. Ce mot est à rapprocher du terme sūrō signifiant « traîner », « charrier », « balayer », syrma (« traine, robe à traine »), syrus (« balai »), surmos (« rafale »), surtos (« entrainé, charrié »). (Louis Deroy et Marianne Mulon, Dictionnaire des noms de lieux) (information adaptée de Wikipédia)

nom propre

SingulierPluriel
syrtesyrtes

Syrte \siʁt\

  1. (Géographie) Ville de Libye.
    • En 2011, ces unités s’y étaient fait haïr par la population locales, dont les sympathies kadhafistes — Syrte était le fief personnel de l’ex-Guide — lui avait valu d’être impitoyablement écrasé par les « révolutionnaires » misratais. L’humiliation ressentie pas les Syrtois n’avait pas peu contribué à préparer le terrain à la future implantation de l’EI. Les brigades de Misrata, rituellement dénoncées comme hégémoniques par les villes voisines, sauront-elles se garder des erreurs du passé ? Le moindre de leur faux pas, à Syrte comme à Beni Oualid, pourrait être exploité par les partisans du général Haftar. (Frédéric Bobin, « À Syrte, la Libye chasse l’EI de son fief » in (page 2) Le Monde sur papier daté du mercredi 7 décembre 2016 ; page 2, colonne 5.)
    • Le Rivage des Syrtes, roman le de Julien Gracq.

traductions
  • allemand : Sirte
  • anglais : Sirte
  • espagnol : Sirte
  • italien : Sirte
  • portugais : Sirte



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.002
Dictionnaire Français