uraniste
étymologie
(XVIIe siècle) Sens 1 : avec le suffixe -iste, de Uranie, muse de l’Astronomie, autre nom d’Aphrodite, la déesse de l’amour dans la mythologie grecque.
(XIXe siècle) Sens 2 : de uranisme, issu de l’allemand Uranismus, mot créé par Karl Heinrich Ulrichs.

nom

SingulierPluriel
uranisteuranistes

uraniste \y.ʁa.nist\ masculin

  1. (Littéraire) (Histoire de la littérature française) Partisan du Sonnet d’Uranie lors de la querelle des jobelins et des uranistes survenue en 1648.
    • Toute la France se partagea en uranistes et en jobelins ; heureuse si elle n’eût jamais été partagée en d’autres sectes ! Les jobelins tenaient pour Benserade, qui avait fait un sonnet sur Job ; les uranistes pour Voiture, qui en avait fait un pour Uranie. (Jean-François de La Harpe, Jean-François Marmontel, Charles Rollin, Répertoire de la littérature ancienne et moderne, t. 3, 1824, p. 323)
  2. (Littéraire) Homosexuel masculin. — Note: André Gide, dans Corydon (Gide) (1924), précise qu’il ne s’adresse qu’aux « pédérastes normaux » et non aux « uranistes honteux ».
    • J’étais l’assidu d’un des bals musette de la rue de Lappe, près de la Bastille, où les mecs en casquette, les matafs, les filles de joie, les femmes du monde, les lesbiennes et les uranistes dansaient la java. (Daniel Guérin, Un jeune homme excentrique, Julliard, 1965, p. 190)
    • Il [Proust] me dit la conviction où il est que Baudelaire était uraniste : « La manière dont il parle de Lesbos, et déjà le besoin d’en parler, suffiraient seuls à m’en convaincre ». (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 692)
synonymes
traductions
adjectif

SingulierPluriel
uranisteuranistes

uraniste \y.ʁa.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Homosexuel.
    • Des pulsions uranistes mal refoulées.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français