verdeur
étymologie
(XIIe siècle)  Composé de vert et de -eur.

nom

SingulierPluriel
verdeurverdeurs

verdeur \vɛʁ.dœʁ\ féminin

  1. Caractère de ce qui est encore vert.
    • Ce bois a encore de la verdeur.
  2. Acidité du vin.
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; […]. Les acides communiquent de la verdeur. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
  3. Sève, humidité qui se trouve à l'intérieur d'un morceau de bois coupé qui n'est pas encore sec.
    • Verdeur : Il se dit aussi du bois pour marquer qu'il n'a pas perdu son humidité naturelle depuis qu'il est coupé. (définition du Dictionnaire universel d'antoine Furetière, La Haye 1727)
  4. (Figuré) Jeunesse ou vigueur des hommes.
    • Dans la verdeur de l’âge, de son âge.
    • Il était alors dans sa verdeur.
  5. (Figuré) Rudesse des paroles.
    • Cela est fort juste ; mais Sainte-Beuve a répondu d’avance assez à propos, quoique avec une verdeur dont je n’userais certes pas et que je laisse à son compte. (Émile Faguet, ''Simplification simple de l’orthographe, 1905)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français