antiquité
étymologie
Du latin antiquitas.

nom

SingulierPluriel
antiquitéantiquités

antiquité \ɑ̃.ti.ki.te\ féminin

  1. État de ce qui est antique ; ancienneté.
    • Je n'ai rien nié, j'ai expliqué. Je n'ai pas eu besoin de récuser les évangiles ni la tradition chrétienne, de supposer des interpolations, des anachronismes, des mensonges dans cette haute et respectable antiquité du christianisme. J'ai tout accepté, et j'ai seulement expliqué. (Leroux, De l'Humanité, t. 2, 1840)
    • Azemmour est une ville très ancienne. […]. Malgré son antiquité et les vicissitudes de son histoire, elle n'a rien de bien intéressant à offrir au visiteur, si ce n'est l'aspect d'une vieille ville maure dépérissante : […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 146)
  2. Ancienneté reculée.
    • Les murs extérieurs ont été probablement ajoutés par les Normands, mais le donjon intérieur présente les indices d’une très grande antiquité. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L'oxydation relativement rapide du fer n'a pas permis de retrouver aisément, parmi les restes des travaux métalliques que l’antiquité a laissés derrière elle, un grand nombre d'objets fabriqués avec ce métal ; […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 179)
  3. Monument, chose qui nous reste de l’Antiquité.
    • On voit près de cette ville une belle antiquité.
    • Les antiquités de Rome.
    • L’histoire des antiquités de Paris, de Nîmes.
  4. Objets plus ou moins anciens.
    • Magasin d’antiquités. — Marchand d’antiquités.
    • L’imagination ne manquait pas à Julia. Elle ouvrit bientôt à l’autre bout de la ville un magasin d’antiquités, le premier sans doute qu'il y eût eu jamais dans le département, achetant tout ce qu’on lui offrait de rencontre sur son chemin ou dans les encans. (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 366)
  5. (Péjoratif) Vieillerie.
    • Je me suis occupée de lui parce que je ne vous faisais pas confiance. Son chopper est une antiquité. Un tas de boue avec un guidon très haut de type Harley Davidson. Je suis sûre que cette bécane n'est pas fiable. (Patricia Cornwell, Registre des morts (Une enquête de Kay Scarpetta), traduit de l'anglais (États-Unis) par Andrea H. Japp, Éditions des Deux Terres, 2008)

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
Antiquité
étymologie
(XVIe siècle) Antonomase de antiquité. Du latin antiquitas.

nom

SingulierPluriel
antiquitéantiquités

Antiquité \ɑ̃.ti.ki.te\ féminin

  1. Période très ancienne de l’Histoire.
    • Même dans les âges d’ignorance, la lumière de l’Antiquité ne s’est jamais complètement éteinte au milieu de nous ; elle y brille parmi les ténèbres des temps les plus reculés. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • C’est ainsi que, dans l’Antiquité, les riches vallées du Nil et de l’Euphrate (Mésopotamie) furent toujours convoitées par des hordes conquérantes. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)
    • Ouvrage qui, en dévoilant le vrai que les Histoires fabuleuses ont travesti ou altéré, sert à éclaircir les Antiquités des peuples, et surtout à venger l'Histoire Sainte. (Résumé de Histoire véritables des Temps fabuleux, Tome III, pas l’abbé Guérin du Rocher, l’abbé Chapelle et l’abbé Bonnaud, 1841)
  2. (Par métonymie) Collectif des hommes qui ont vécu à des époques anciennes.
    • L’Antiquité a cru que…
    • Vous ne verrez rien de pareil dans toute l’Antiquité.
  3. (absolument) Ère de notre passé qui correspond à la période où les Grecs et les Romains avaient une civilisation considérée comme avancée par rapport aux nations voisines et les dominaient.
    • On trouve parmi les aliments les plus anciens, les fèves et toutes les légumineuses cultivées dans les champs depuis l’Antiquité en Europe : dolique, pois sec, lentille, pois chiche […]. (Marianne Loison, Légumes anciens, saveurs nouvelles, France Agricole Éditions, 2006, p.127)
    • S'il existe un groupement gallo-romain d'habitats à Montsort, à la fin de l’Antiquité, il est possible que Saint-Pierre soit un édifice christianisé, un fanum ou une autre construction de qualité. (Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne, vol. 124, n° 1 à 4, 2005, p. 42)
synonymes
traductions
  • allemand : Altertum
  • anglais : antiquity
  • espagnol : Edad Antigua
  • portugais : História Antiga
  • russe : Древний мир

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français