yankee
Voir aussi: Yankee
étymologie
Voir Yankee.

adjectif


yankee \jan.ki\, \jɑ̃.ki\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux Yankees, Américains.
    • Je revenais de Barcelone à Paris ; dans mon compartiment se trouvait un voyageur qu’à son accent, à la coupe de sa barbe et à ce sans-gêne qui tient lieu d’éducation surtout chez les Américains, je reconnus pour un yankee. (Al Galliner (Perpignan) du 26 mars 1882)
    • Et pourquoi tous ces discours avant l’exposé du morceau. À moins d’être familiarisé avec la langue yankee, l’amateur de jazz ne les assimile pas. (Le Figaro, 19-20 janvier 1952, page 9, colonne 5)
    • Les rues, les magasins, les cinémas, les tavernes de Londres s’emplissaient de militaires yankees bons garçons et sans façons. (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, 1956)
  2. (Congo-Brazzaville)'(Congo-Kinshasa) Relatif aux yankee'''s, jeunes de la rue des grands centres urbains du Congo-Brazzaville ou de l’est du Congo-Kinshasa.
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
yankeeyankees

yankee \jan.ki\ masculin

  1. (marine) Voile d’avant dont le point d’écoute est placé haut.
  2. (Congo-Brazzaville)(Congo-Kinshasa) Jeune de la rue des grands centres urbains du Congo-Brazzaville ou de l’est du Congo-Kinshasa.

Yankee
étymologie
De l’anglais Yankee ; apparait avec le sens de « colon des régions du Nord-Est du futur territoire des États-Unis » (les autres colons sont appelés créoles).

nom

SingulierPluriel
yankeeyankees

Yankee \jɑ̃.ki\ masculin

  1. (familier) Américain, Étatsunien.
    • Bien qu’il n’ait pas de boucles aux oreilles ni d’anneau au nez, je ne serais pas surpris que ce fût un Américain, – je dirai plus, un Yankee. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le mépris si profond que le Grec avait pour le Barbare, le Yankee l’a pour le travailleur étranger qui ne fait point d’effort pour devenir vraiment américain. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 337)
    • Comme l’affirme l’Américain Pliny Miles, qui prétend avoir entendu le bruit des baleines à un ou deux milles de distance. Les Yankees ont peut-être hérité de l’ouïe des Indiens. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 38)
    • Il y avait près de la serre, un emplacement aménagé pour le tennis. C’était un jeu de filles, que nous méprisions, « un jeu de Yankees ». (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, rééd. Le Livre de Poche, page 27)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.002
Dictionnaire Français