aigrir
étymologie
De aigre, du latin acer (« piquant »).

verbe

aigrir \ɛ.ɡʁiʁ\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : s’aigrir)

  1. Rendre aigre.
    • (pronominal)On fait quelquefois de la piquette avec le marc définitif qu'on délaye dans un peu d'eau et qu'on soumet à une nouvelle pression. C'est un vin très-faible et qui s'aigrit facilement. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 135)
    • La chaleur aigrit le lait.
  2. (Figuré) Mettre dans une disposition ou dans une situation plus fâcheuse.
    • Cela ne fait qu’aigrir son mal, qu’aigrir sa douleur.
    • La mauvaise fortune lui a aigri l’esprit.
    • (pronominal) Or, depuis quelque temps, le curé de Melotte devenait inquiet, il s’attristait, s’aigrissait, se montait et se mettait dans de saintes colères. (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français