aposter
étymologie
Du latin appostare : guetter.

verbe

aposter transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : s’aposter)

  1. (propre) Placer en position de guetteur pour observer ou pour exécuter quelque chose.
    • Aposter des troupes en prévision d’une défense ou d’une attaque.
  2. (Par extension) (Péjoratif) Mettre ou utiliser quelqu’un pour observer ou pour exécuter.
    • Aposter des gens pour faire une insulte à quelqu’un. — Des témoins qu’on a apostés pour charger un innocent. — On avait aposté un notaire pour rédiger aussitôt le testament.
    • Ce sont des espèces d’argousins apostés en vedette par les maîtres des hôtels pour happer le voyageur au passage. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Mais à peine arrivé au Roule, une troupe de sergents, apostés par Mariette, l’enleva et le conduisit à Bicêtre. (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  3. (pronominal) (Vieilli ou régional) Se mettre en poste quelque part pour guetter, tendre un guet-apens, etc.
    • Les Benjamites furent avertis qu'ils pourroient s'approcher secrètement du lieu de la fête, s'aposter de manière à bien voir les femmes qui s'y trouveroient, et enlever sans résistance celles qu'ils voudroient pour épouses. (Rabelleau, Histoire des Hébreux, t.1, 1825, page 261)
    • Il alla, suivi de vingt-cinq cavaliers, s'aposter dans une forêt que devait traverser l'archevêque. (Marcellin Lagarde, Histoire du duché de Limbourg, 1848, page 103)
    • […] car ils n’étaient venus, loin de leur brigade, s’aposter en cet endroit que pour en pincer un autre, le surnommé Souris, […]. (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français