atterrir
étymologie
voir ad-, terre, -ir par parasynthèse.

verbe

atterrir \a.tɛ.ʁiʁ\ intransitif conjugaison

  1. (marine) Arriver au voisinage de la terre.
    • Si l'un des pèlerins venait à mourir sur le bateau, le capitaine devrait ne point pratiquer aussitôt l’immersion, mais bien atterrir quelque part et faire ensevelir le défunt dans un cimetière.Pèlerinage en Terre Sainte au temps jadis », dans Jérusalem, tome 4, 1911, p. 368)
    • Pendant la saison d’été, les navires de la Compagnie pourraient donc facilement atterrir au cap Bathurst par la voie du nord-ouest. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • En 1905, la « Belgica » atterrit par 76°37’ soit à deux degrés plus au Nord qu’aucun autre navire. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le vendredi 13 mars, j’aurais dû apercevoir dans la soirée le feu de Sombrero, sur lequel je voulais atterrir […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Aéronautique) Reprendre contact avec le sol.
    • Brusquement je m’aperçois que le terrain est en pente et que, si j’atterris dans la longueur, je risque d’avoir une roue plus bas que l’autre et d’être entraîné dans un « cheval de bois » dont on ne sait d’avance les fantaisies. (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, page 99)
  3. (familier) Parvenir dans un lieu déterminé.
    • Comprenez que tous les macchabs, dès qu'ils sont assez légers pour descendre le courant – pas assez gonflés pour flotter –, qu'ils viennent de Bercy, de Charenton, de beaucoup plus loin, c'est ici même qu'ils « atterrissent ». (Jacques Yonnet, Enchantements sur Paris, Éditions Denoël, 1966, page 210)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français