sol
étymologie
(Nom 1) Des premières syllabes des hémistiches en latin de l’Hymne de Saint Jean-Baptiste du poète Paul Diacre, choisies par Guido d’Arezzo au Xe siècle pour la dénomination des notes :
Ut queant laxis resonare fibris.
Mira gestorum famuli tuorum.
Solue polluti labili reatum.
Sancti Iohannes.
Domine.
(Nom 2) sol extèrieur terrasse
(Nom 2) Du latin solum.
(Nom 3) Forme ancienne de sou.
(Nom 4) Apocope de solution.

nom

sol \sɔl\ masculin invariable

  1. (musique) Cinquième note de la gamme.
    • En sol majeur.
    • Quand le mi bémol fit son entrée dans le salon, le do et le sol le considérèrent comme une tierce personne. (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 341)

traductions
  • allemand : sol, so
  • anglais : G (fixe) ; sol, so (mobile)
  • espagnol : sol
  • italien : sol
  • russe : соль, соль

nom

SingulierPluriel
solsols

sol \sɔl\ masculin

  1. (Pédologie) Surface de la terre où on se tient, où on marche, sur laquelle on construit, etc.
    • Les pailles, dont les couches épaisses recouvraient entièrement le sol de la cour, se doraient peu à peu d’un jaune pâle sous la lueur grandissante du crépuscule. (Jules Case, La Fille à Blanchard, 1886)
    • On commence d’abord par nettoyer le sol en arrachant les ronces, les épines, les bruyères, etc., puis on procède à l’abatage du taillis. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 162)
    • Les tuiles, soulevées, roulent sur le toit, tombent sur le sol détrempé ; […] (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Son guiderope traîna de nouveau sur le sol et il envisagea la possibilité de tenter un atterrissage. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 104 de l’éd. de 1921)
  2. (Spécialement) Terrain considéré quant à sa nature ou à ses qualités productives.
    • Le sol schisteux et argileux de la partie septentrionale des Ardennes au-delà de Charleville est entièrement privé de calcaire, […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 41)
    • On ne doit employer le crud-ammoniac qu’après l’avoir abandonné à l’air pendant un certain temps, ou l’avoir répandu dans le sol plusieurs mois avant les semailles ou plantations. (Louis Grandeau, Rapports du Jury International, 5e partie: Agriculture, Horticulture, Aliments, vol.2, p.320, 1906)
    • Le sol argilo-calcaire, parfois décalcifié en surface —devenant argilo-siliceux au contact des grès bigarrés— se prête bien à la culture des céréales. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 13])
    • Tu croyais fouler le sol ferme, une piste — une pissate — te fier à son gazon honnête, il branle au même instant, la vase qu’il dissimule fait irruption à la surface, gargouille, emplit ta chaussure de sa rouille putride. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Couche de terre en général meuble et peu épaisse (quelques centimètres à mètres), le sol recouvre une grande partie des continents : on parle de couverture pédologique. (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, 1 692 p., page 447, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
  3. (Géologie) Muraille, la partie de la roche sur laquelle une mine ou un filon est appuyé.
synonymes
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
solsols

sol \sɔl\ masculin

  1. Monnaie de compte de l’Ancien Régime, valant un vingtième de la livre tournois.
    • On ne lui a point imposé la tâche de vérifier, dans la capitale, les comptes de tous les sols et deniers dépensés administrativement par tout le royaume. (Anonyme, Angleterre - Administration locale, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Eh bien, le fisc vient de le louer à Guillaume Alixandre, historieur, pour six livres huit sols parisis par an. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
    • Le Concile de Mâcon (581) recommande aux chrétiens de racheter les esclaves chrétiens servant chez les juifs, pour le prix de 12 sols. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La consommation de sel, dont le prix oscillait entre 15 livres 8 sols et 57 livres 10 sols le minot, était libre, l'acheteur devant seulement s’approvisionner au grenier dont dépendait sa paroisse. (Bernard Briais, Contrebandiers du sel : La vie du faux saunier au temps de la gabelle, Paris : Éditions Aubier Montaigne, 1984, page 14)

nom

SingulierPluriel
solsols

sol \sɔl\ masculin

  1. (chimie) Solution colloïdale au comportement liquide.
    • Le lignite contient de l'eau sous la forme d'un gel humide. Celui-ci, sous l'action d'un chauffage, subit une contraction qui peut atteindre 20 %. Le gel passe à l'état de sol et une partie de l'eau est expulsée à l'état liquide. (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 342)

traductions
nom

SingulierPluriel
solsols

sol \sɔl\ masculin

  1. (astronomie) Durée du jour solaire sur la planète Mars.
    • Le jour solaire martien (le sol) - le temps que la planète tourne une fois sur elle-même par rapport au Soleil - dure 24 heures, 39 minutes et 35 secondes, légèrement plus qu’un jour sur Terre. (Peter Bond (trad. Nicolas Dupont-Bloch), L'exploration du système solaire [« Exploring the solar system »], De Boeck, 2014, page 156)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français