casquer
étymologie
(Verbe 1) dénominal#fr|Dénominal de casque#fr|casque.
(Verbe 2) De l'italien cascare dont est aussi issu cascade.

verbe

casquer \kas.ke\ intransitif et transitif conjugaison (pronominal : se casquer)

  1. Recouvrir d'un casque.
    • Ils sont arrivés casqués et cagoulés, j'ai eu une de ces peurs !
  2. Recouvrir la tête à la manière d'un casque.
    • Un tablier de mohair noir parait le devant de sa jupe, et ses bondissants cheveux, disciplinés, tordus en « huit », casquaient étroitement la forme charmante et nouvelle d’une tête ronde, impérieuse, qui n’avait plus d’enfantin que sa fraîcheur et son impudence, pas encore mesurée, de petite dévergondée villageoise. (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 81.)
  3. (pronominal) Mettre un casque.
  4. (pronominal) (Par extension) Se couvrir la tête à la manière d'un casque.
    • Elle s'était casquée d'une espèce de coiffe de nonne qui recouvrait entièrement ses cheveux.

traductions
  • allemand : einen Helm aufsetzen
  • espagnol : (infinitif) encasquetar, (pronominal) encasquetarse

verbe

casquer \kas.ke\ intransitif et transitif conjugaison

  1. (argot) Payer (souvent une grosse somme), faire les frais de quelque chose.
    • Pour cela, il me faut casquer ; mais, vois-tu, il faut savoir donner un billet de mille pour travailler en maître. (Yves Guyot, La Prostitution, 1882)
    • Ainsi, grâce à Robert, pouvait-elle, au seuil de la cinquantaine (d’aucuns disaient de la soixantaine) éblouir chaque table où elle allait dîner, chaque soirée où elle paraissait, d’un luxe inouï sans avoir besoin d’avoir comme autrefois un « ami » qui maintenant n’eût plus casqué, voire marché. (Marcel Proust, Albertine disparue, in À la recherche du temps perdu, t. IV, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, p. 263)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français