charpenter
étymologie
De l’ancien français charpenter ; voir charpentier. Probablement issu du gaulois carbanton via le latin carpentum.

verbe

charpenter \ʃaʁ.pɑ̃.te\ transitif conjugaison

  1. Tailler, équarrir des pièces de bois.
    • On charpentait à côté un baraquement pour les services télégraphiques. (Louis Dumur, Dieu protège le tsar !, Albin Michel, 1927, page 160)
    • Les deux jours suivants, ils avaient charpenté un vaste abri de toile, crochetonné à des poutrelles. (A. L. Dominique, Le gorille dans le cocotier, Série Noire, Gallimard, 1956, chapitre XIII)
    • Depuis, il avait souvent repensé à cette échelle à cinq marches que Gérios avait autrefois charpentée, et qui était encore debout contre le mur. (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 286.)
  2. (Figuré) Bien façonner, structurer.
    • Charpenter habilement son discours.
    • Poème bien charpenté.
    • C’est une pièce habilement charpentée.
    • Ma pièce [Tancrède] est fort différente de celle qu'il a plu aux comédiens de charpenter sur le théâtre. (Voltaire)
    • On dit qu’un homme est solidement charpenté quand il est d’une belle ossature.''
  3. (vieilli) Couper grossièrement, tailler maladroitement, taillader.
    • Ce chirurgien est un ignorant, il a charpenté le bras de son malade en voulant lui ouvrir un abcès.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français