bois
étymologie
Attesté en ancien français bois#fro|bois, en bas latin boscus, du frk bosk, apparenté à l'occitano-roman bosc/bòsc (« bois, forêt »), à l'espagnol bosque#es|bosque (« bois, forêt »), à l'italien bosco (« bois, forêt »), à l’allemand Buschbuisson »), au néerlandais bos (« bois, forêt »), et à l’anglais bush#en|bush (« bois, forêt »).

nom

bois \bwɑ\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (botanique) Substance dure et fibreuse des arbres.
    • Les mines sont étançonnées et étayées avec du bois auquel on met le feu, ce qui fait tomber une partie des défenses de la barbacane. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le mouvement de rotation imprimé par le vent à l'arbre est transmis aux meules par l’intermédiaire d’engrenages, qui sont ordinairement en bois. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
    • Hippocrate sauva Athènes de la peste en brûlant dans les rues des bois aromatiques et en faisant suspendre partout des paquets de fleurs parfumées. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie., 1924)
    • J’éduquais mon oreille à traduire des multitudes de sons infimes, petits trots de souris et grincements de bois, […]. (Claude Collignon, L'œil de la chouette, Éditions du Seuil, 1988, page 41)
  2. Objet construit dans cette matière.
    • Dans une cour à demi couverte, sur une espèce d’estrade, se dressaient les bois de la guillotine et, devant, les forçats se tenaient à genoux. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  3. (sylviculture) Ensemble d’arbres assez proches, délimité par une lisière.
    • La plupart des montagnes de Walachie sont garnies de bois composés de poiriers, de cerisiers, d’abricotiers et autres arbres fruitiers qui donnent aux forêts l’aspect d’immenses vergers. (Edme Mentelle & Conrad Malte-Brun, Géographie mathématique, physique & politique de toutes les parties du monde, vol.16, p.272, 1803)
    • Deux bois, l’un à son amorce, l’autre au mitan, chevauchent la longue articulation crayeuse qui porte le nom de plateau de Lorette. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.205)
    • […] et déjà nous accostions à l’estacade du bois de la Chaise, un bois de pins tristes et d’yeuses superbes, aux troncs tordus, au feuillage presque noir. (Octave Mirbeau, Notes de voyage, dans La vache tachetée, 1918)
    • Les pâturages, enclavés dans les bois de tous côtés, sauf au levant, où des haies vives érigeaient leurs épaisses barrières épineuses, restaient d’un vert dru malgré la chaleur torride de cette fin d’été. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le long des rivières se développe une végétation de Cannes de Provence qui s’encombre de Saules et de Peupliers jusqu’à donner des bois de ces arbres qui sont un autre climax. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.125)
  4. (musique) (Au pluriel) Famille d’instruments à vent de matières très variées (bois, métal, plastique, terre cuite, os, ivoire, cristal, etc.) comprenant :
    Les flûtes (vibration de l’air sur un biseau)
    Les hautbois (vibration d’une anche double)
    Les clarinettes (vibration d'une anche simple)
    • La flûte est un instrument de la famille des bois.
  5. (musique) (Au pluriel) Une section d'orchestre ou un groupe de musiciens qui jouent les instruments de ce type.
  6. (zoologie) Os des cervidés qui pousse sur leurs têtes.
    • Le bois du renne est aplati.
  7. (horticulture) Menues branches, des rejetons que les arbres poussent chaque année.
    • Élaguer des arbres fruitiers qui poussent trop de bois.
  8. (arts) Gravure sur bois.
    • Les clichés héliographiques de M. Amand Durand, dont nous allons reparler à l'instant, sont excellents lorsqu'ils fac-similent des bois anciens, des dessins à la plume bien accusés, bien francs; […]. (Philippe Burty, « La gravure et la photographie en 1867 », dans la Gazette des beaux-arts, tome 23, Paris, 1867, page 266)
    • Bois de fil : Gravé dans le sens de la fibre.
    • Bois debout ou de bout : Gravé perpendiculairement à la fibre.
  9. (golf) Club de golf à tête arrondie, utilisé pour frapper la balle à grande distance.
    • Située à Carlsbad en Californie et spécialisée dans la fabrication d'équipement de golf, cette compagnie fabrique des bois, des fers, des wedges, des putters, des balles de golf et licencie son nom pour ce qui concerne l'habillement, les chaussures, les chronomètres et les accessoires. (Petit Futé : 52 week-ends de golf, Nouvelles Éditions de l’Université, 2009, p. 22)
  10. (Québec) La forêt en général.
    • Le bois ! Un simple chantier pour eux, où gagner mieux qu’en usine […]. Ceints de soleil, d'air vif, on tâche à sa guise, à son allure, sans surveillants. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  11. (marine) (vieilli) Coque.
    • Tirer en plein bois.
synonymes traductions traductions traductions traductions traductions
forme fléchie

bois \bwa\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de boire.
    • Je bois à la santé du Kattegat à moitié banquisé, dit Marta. (Bertrand du Chambon, La couleur du soir, 1985)
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de boire.
  3. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de boire.
    • Vas-y, bois.

Bois
nom propre

Bois

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Charente-Maritime.

nom de famille

Bois

  1. Nom de famille.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français