chialer
étymologie
Incertaine : chiau, « chiot » en moyen français, peut-être influencé par chier (des yeux) ou choûler, « pleurer » en wallon.

verbe

chialer \ʃja.le\ (France) \ʃjɑ.le\ (Québec) intransitif conjugaison

  1. (populaire) Pleurer.
    • Au premier, sous le plafond bas, dans la chambre trop petite pour le grand lit et le berceau, les enfants chialent, énervés par la chaleur. (Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, page 153)
    • Dans la salle, les poupées pleuraient… chialaient plutôt, avec des cris apitoyés. (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors (roman), ch. II, Série noire, Gallimard, 1956, page 15)
    • Que tu vas rentrer chez toi en chialant, tu vas demander à ta femme de te flinguer, elle sera acquittée parce qu’elle plaidera l’euthanasie… (Guy Bedos, « Macho tango », in Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
    • Mardi était notre jour sacré, je n’allais pas tout bousiller pour une chouinerie de gamin. Tiens, pour un peu plus encore, j’en aurais chialé. (François-Henri Soulié, Il n’y a pas de passé simple, ch. 47, éd. Le Masque, 2016)
    • Cette fois, la déco est monacale. Les murs sont badigeonnés d'un enduit coquille d'œuf à faire chialer une nichée de poussins. (Arnaud Gobin, Opération Kipling, Plombière-les-Bains : Éditions Ex Aequo, 2017, chap. 24)
  2. (CA) Maugréer, râler, se plaindre.
    • Elle va encore chialer parce qu’on a oublié quelque chose. (Chrystine Brouillet, Les Fiancées de l’enfer, La Courte Échelle, Montréal, 1999)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français