comme ça
étymologie
voir comme, ça

locution adverbiale

comme ça \kɔm sa\

  1. De cette façon ; comme cela.
    • – Imbécile de cataracte ! – maugréa Bert. – Y a-t-il rien de plus bête que de tomber comme ça tout le temps. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 361 de l’éd. de 1921)
    • Je ne savais déjà pas très bien sur quel pied je dansais, dans cette affaire, mais si, par-dessus le marché, tout le monde fuyait comme ça devant moi, je n'étais pas sorti de l'auberge. (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Paris : éd. Robert Laffont, 1955, chap. 9)
    • — Andy, ça n'est pas très cool de se planquer comme ça derrière les gens quand ils sont en train de couler un bronze. (Stephen King, La Tour Sombre, tome 5 : Les Loups de la Calla, traduit de l'américain par Marie de Prémonville, Paris : le Grand livre du mois, 2005, chap. 6, §. 2)
    • Siouplaît! Siouplaît! Msieursdames, vous allez pas continuer comme ça pendant une heure à nous casser les coucougnettes, gueule Lachavanne qui passait par-là ! (Jean-Claude Sestier, La grand-mère de chaperon vert, dans La Cour des Contes, Rhetorical Ratatouille, 2012)
  2. Sans raison, sans explication.
    • Il n'y a pas un détail insignifiant de notre vie, un geste inutile, une pensée futile qui ait une existence indépendante, qui advienne « comme ça », fortuitement, sans relation avec quoi que ce soit d'autre. (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 218)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français