couvre-chef
étymologie
De l’ancien français couvrechief. voir couvrir, chef

nom


couvre-chef \ku.vʁə.ʃɛf\ masculin

  1. Coiffe, telle un bonnet, un chapeau, une capuche, ou un chaperon.
    • C’était un accident. Jim n’avait pas voulu aplatir son couvre-chef. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • ''C’était un très vieux magicien/>Qui sortait de son couvre-chef/>Des facteurs, des politiciens,/>Des employés SNCF, […] (François Morel, Lapins !'', 2008)

    • Les Américains se ruèrent à terre, sans un regard pour notre guide, dont le couvre-chef négligemment tendu laissait entendre qu'il ne dédaignerait pas un pourboire. (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 285)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français