déballage
étymologie
 Composé de déballer et de -age.

nom

SingulierPluriel
déballagedéballages

déballage \de.ba.laʒ\ masculin

  1. Action de déballer.
    • Ils avaient donné tout leur dimanche et le lundi matin à leurs déballages, à la prise de possession du pavillon de madame Amaury et aux arrangements que nécessite un séjour d’un mois. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. Ensemble de marchandises déballées et exposées pour être vendues.
    • Mouret, justement, venait d’encombrer le palier d’un déballage d’articles de Paris, des coupes montées sur du zinc doré, des nécessaires et des caves à liqueur de camelotte. (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Un objet de valeur, offrant une plus-value intéressante, exposé dans plusieurs déballages et qui n'intéresse personne, devient un nanar, un objet dont l'on n'arrive pas à se défaire et qui sera gardé pour le particulier. (Serge Latouche, Économies choisies ?: Échanges, circulations et débrouille, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015, page 112)
  3. Action de dire, de présenter des informations.
    • Hein, de quoi ? s’écria le Carcan, ahuri par ce déballage de mots inconnus. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  4. (Figuré) Action de dévoiler au vu et au su de tout le monde.
    • En juillet, Sophia Chikirou, l’une des figures de cette web télévision de la gauche alternative lancée en janvier, a été poussée vers la sortie à l’issue d’un séminaire mouvementé, provoquant un grand déballage sur les réseaux sociaux. (Sophia Chikirou : « J’ai les preuves, je n’ai pas peur »)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français