débardage
étymologie
De débarder.

nom

SingulierPluriel
débardagedébardages

débardage \de.baʁ.daʒ\ masculin

  1. (Exploitation forestière) Transport de bois ou de pierre depuis le lieu d’obtention, forêt ou carrière, jusqu’au lieu de chargement.
    • Les percherons restent supérieurs au tracteur pour le débardage dans certains terrains !
    • Dans ce mode de débardage, le bois transporté du parterre de coupe au bord de la route ne touche pas le sol. (Étude: Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture: forêts - Planification des routes forestières et des systèmes d’exploitation, 1977)
  2. (En particulier) Transport par portage, sur un porteur.
    • Les grumes doivent être soigneusement ébranchées (voire éfourchées) — nœuds parfaitement arasés — sur le lieu d’abattage et tronçonnées à une longueur adaptée, notamment si elles présentent une fourche ou une courbure accusée, ceci afin de préserver au mieux le peuplement et les infrastructures lors du débusquage et du débardage. (Office national des forêts, Cahier national des prescriptions d’exploitation forestière (CNPEF), 2019)
  3. (transport) Déchargement des marchandises dans les ports.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français