diversion
étymologie
Du latin diversio.

nom

SingulierPluriel
diversiondiversions

diversion \di.vɛʁ.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de détourner quelqu’un de ce qui le préoccupe, le chagrine.
    • Un laquais fit une heureuse diversion, en venant annoncer que le souper était servi. (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des deux Mondes, T. 2,4, 1833)
    • Les fêtes en l’honneur du shah firent, au mois de juillet 1873, quelque diversion aux préoccupations universelles. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Peut-être ma mère croyait-elle que c’était en ville que François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d’un mariage banal. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Le chimpanzé est omnivore, et il est occasionnellement carnivore. Il pratique occasionnellement la chasse et l’on peut voir se manifester à la fois coopération et stratégie d’encerclement et de diversion dans la chasse aux petits potamochères. (Edgar Morin, La Vie de la vie, page 423, Seuil, 1980)
  2. (Par extension) (militaire) Opération par laquelle on détourne l’ennemi du point qu’il occupe pour le forcer à se porter ailleurs et à s’y défendre.
    • Opérer une diversion.
    • Une heureuse diversion.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.046
Dictionnaire Français