escarpement
étymologie
(1701) De escarpe, lui-même de la racine indo-européenne sker, « coupé, pointu ».

nom

SingulierPluriel
escarpementescarpements

escarpement \ɛs.kaʁ.pə.mɑ̃\ masculin

  1. Pente raide.
    • Sur l’escarpement voisin de la verticale, croissent dans les fentes ou les petits replats ménagés par la cassure géométrique de la roche […] (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 76])
    • La route nationale de Nîmes à Mende m’amène à Anduze, un chef-lieu de canton de l’arrondissement d’Alès, encaissé entre les escarpements dont la base se verdit d’oliviers. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (rare) État de ce qui est escarpé, pente raide.
    • L’escarpement de la côte empêche d’aborder.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français