fraîchir
étymologie
voir frais

verbe

fraîchir \fʁe.ʃiʁ\ ou \fʁɛ.ʃiʁ\ intransitif conjugaison

  1. Devenir frais en parlant de la température.
    • Le temps fraîchit.
  2. (marine) S’élever, en parlant du vent.
    • Deux heures avant midi, la brise déjà si âpre fraîchit encore. La mer devint épouvantable. (A. Vayssière, Scènes de voyage dans l’Hedjaz et l’Abyssinie, Revue des Deux Mondes, 1850, tome 8, p.150)
    • La vitesse fut accrue, d'autant plus que la brise fraîchissait. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le ciel demeurait beau, mais le vent fraîchissait et le roulis de l’aéronat s’accentuait. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 179 de l’éd. de 1921)
    • […] et le vent fraîchissant du S.-W. la mer devint hachée et clapoteuse comme sur un grand lac. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

verbe

fraîchir \fʁe.ʃiʁ\ ou \fʁɛ.ʃiʁ\ (impers) conjugaison

  1. Se dégrader, en parlant de la météo.
    • Il fraîchit. Il commence à fraîchir.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français