grisâtre
étymologie
 Composé de gris et de -âtre.

adjectif

SingulierPluriel
grisâtregrisâtres

grisâtre \ɡʁi.zɑtʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tire sur le gris.
    • Dans l'état de vacuité, la membrane muqueuse de l'estomac est d'une couleur grisâtre. Au moment où les aliments s'accumulent dans le réservoir gastrique, cette membrane devient rose, […]. (Jules Béclard, Traité élémentaire de physiologie humaine, livre 1 : Fonctions de nutrition 4e éd., Paris : chez P. Asselin, 1862, page 92)
    • Alors, je regardai dans la nuit grisâtre, et je vis, à cinquante pas devant moi, le colporteur Pinacle, […]. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Leurs gros troncs, revêtus de branches flexibles, offraient une nuance grisâtre très caractérisée. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […], Yasmina sortait de son humble gourbi et s'en allait doucement, par la plaine, poussant devant elle son maigre troupeau de chèvres noires et de moutons grisâtres. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • C’était une édition pour enfants de la Case de l’oncle Tom. Un grand livre cartonné, illustré de gravures grisâtres. (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 39)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français