incalculable
étymologie
Composé de in- et calculable.

adjectif

SingulierPluriel
incalculableincalculables

incalculable \ɛ̃.kal.ky.labl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut se calculer.
    • Les calculs de ces dépenses peuvent donc être régulièrement établis sur la quotité de cette reproduction, même abstraction faite de tout commerce extérieur dont les détails sont indéterminés, incalculables & inutiles à rechercher […] (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d’une nation agricole, 1766)
  2. (Par extension) Qui est considérable ; dont on ne peut évaluer les conséquences.
    • La navigation continua donc, et cette résolution des naufragés devait avoir d’incalculables conséquences. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Alexandre de Gavinard, le grand financier […] rédigeait […] le septième rapport qu’il devait présenter, le jour même, à la septième société de crédit dont il était l’inévitable président. Il s’agissait, comme bien vous pensez, de mettre dedans une quantité incalculable d’actionnaires […] (Octave Mirbeau, Contes cruels (Mirbeau) : Gavinard)
    • Au fur et à mesure de la conversation, devant son esprit chancelant passaient d’étranges et vastes images d’événements, énormes dans leurs conséquences, de nations tumultueusement soulevées, de continents bouleversés, de famines et de ravages incalculables. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 391 de l’éd. de 1921)
    • Un « muchacho » d’une dizaine d’années […] essaya de me démontrer les inconvénients de voyager seul, les avantages incalculables de la vie à deux […] (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (math) Nombre réel dont il n’existe pas un algorithme ou une machine de Turing permettant d’énumérer la suite de ses chiffres.
    • Les réels incalculables sont bien plus nombreux que les calculables, bien qu’il soit généralement difficile de les définir, et sont en grande partie des nombres aléatoires. On parvient toutefois à en caractériser certains, comme la constante Oméga de Chaitin ou des nombres définis à partir du castor affairé.

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français