nombre
étymologie
Du latin numerus.

nom

SingulierPluriel
nombrenombres

nombre \nɔ̃bʁ\ masculin

  1. (Mathématiques) Objet de base des mathématiques, que l’on peut rapporter aux notions de pluralité, d’ensemble, de correspondance, mais qui n’est pas susceptible d’être strictement défini.
  2. (grammaire) Se dit des noms, des articles, des adjectifs, des pronoms et des verbes, selon qu’ils s’appliquent à un seul être, à une seule chose ou à plusieurs.
    • Dans la plupart des langues, le nom et l’adjectif doivent s’accorder en genre et en nombre.
  3. Quantité indéterminée.
    • On comprenait alors pourquoi les commerces de chapeaux et de chaussures existent en aussi grand nombre dans cette artère grouillante et relativement courte. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Bert effleura successivement un bon nombre de métiers : il fut groom dans un magasin de nouveautés et chez un médecin, garçon de pharmacie, apprenti plombier, griffonneur d’adresses, garçon laitier, « golf caddie », et enfin aide-mécanicien chez un loueur et réparateur de bicyclettes. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 11 de l’éd. de 1921)
    • Les Spartiates étaient petits en nombre, grands de cœur, ambitieux et violents ; de fausses lois n’en aurait tiré que de pâles coquins ; Lycurgue en fit d’héroïques brigands. (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p. 99)
    • Des oiseaux qui parent encore agréablement les rives du Nil sont les hérons. Dans le nombre, on en distingue des espèces blanches, parmi lesquelles sont le garde-bœuf et l’aigrette. (Léon de Joannis, Campagne pittoresque du Luxor, Paris : Mme Huzard, 1835, page 153)
    • N’être là que pour faire nombre se dit d’une personne qui ne joue aucun rôle effectif dans la compagnie dont elle est membre, dans la réunion dont elle fait partie.
  4. Multitude.
    • La rentrée à bord se fit sans encombre, mais donna lieu à nombre d’acrobaties. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • On conçoit aisément l’énormité de la tâche si l’on songe au nombre de populations qui ont pu depuis le Néogène être progressivement insularisées chorologiquement et surtout écologiquement autour de la Méditerranée. (Archives de zoologie expérimentale et générale, vol. 117, n° 3 à 4, page 524, CNRS, 1976)
    • Il a un nombre d’amis.
    • Il en a un bon nombre.
    • Il a succombé sous le nombre.
    • Livres en nombre, ceux dont un marchand de livres d’occasion possède de nombreux exemplaires.
  5. (religion) Le livre des Nombres, ou les Nombres, quatrième des livres de Moïse, ainsi appelé parce qu’il contient le dénombrement du peuple hébreu.
    • Apocalypse 13:18… C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre du nom de la bête, car c’est un nombre d’homme, et ce nombre est six cent soixante six. (666)
  6. Valeur mystique ou symbolique.
    • Mes amis, nous sommes treize à table,
      Et devant moi le sel est répandu.
      Nombre fatal ! Présage épouvantable !
      La mort accourt ; je frissonne éperdu.
      (Béranger, Chans., t. 3, 1829, p. 144).
    • Trois est le nombre mystérieux du premier ordre : aussi y a-t-il trois règnes dans les choses terrestres. (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 10)
synonymes traductions traductions
forme fléchie

nombre \nɔ̃bʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de nombrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de nombrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de nombrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de nombrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de nombrer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français