molène
Voir aussi: Molène
étymologie
En ancien français moleine qui donne aussi l’anglais mullein. Probablement dérivé sur le modèle de verveine de mol (« mou »), cette plante ayant été ainsi nommée à cause de ses feuilles souples au duvet moelleux.
Avec le sens de « plante aux fleurs jaunes », du gaulois melina (« jaune ») qui donne le breton melen, le gallois melyn.

nom

SingulierPluriel
molènemolènes

molène \mɔ.lɛn\ féminin

  1. (plantes) Plante de la famille des Scrofulariacées, bisannuelles, cotonneuses, aux feuilles en rosette à la base, elliptiques et alternes, aux fleurs à cinq pétales, le plus souvent jaunes et groupées en longs épis.
    • Elle arrosait elle-même ses plates-bandes de roses trémières, de molènes pourpres, de phlox vivaces. (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
    • Si votre chaussure vous irrite le pied, mettez-y une feuille de molène. (Henry David Thoreau, Journal, traduction de Brice Matthieussent, Le Mot et le Reste, 2018, p. 44)
synonymes
traductions
Molène
étymologie
Du breton moul et enez, « Île en forme de mamelon ».

nom propre 250px

Molène \mo.lɛn\

  1. Île et commune (Île-Molène) du Finistère.
  2. îlot face au port de Trébeurden.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français