munir
étymologie
Du latin munio. Fortifier, défendre (1350) ; équiper, pourvoir (1580) (Montaigne).

verbe

munir \my.niʁ\ transitif conjugaison (pronominal : se munir)

  1. Garnir, pourvoir de ce qui est nécessaire ou utile en vue de tel ou tel objet.
    • Le grand air de l'Océan mordait notre visage avec une violence telle que nous avons dû, à plusieurs reprises, étaler sur les joues et le nez de la vaseline, dont nous nous étions munis. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Si la topographie l'exige, le préfet peut imposer sur certaines voies l'obligation de munir tout véhicule d'un frein ou d'un dispositif d’enrayage. (Article 17, Code de la route, France, 30 octobre 1935)
    • On munit chaque boussole d'une carte de déviation qui indique jusqu'à quel point l’aiguille dévie de sa position correcte. (Encyclopédie Grolier 1947-48, La Société Grolier , 1947, vol.2, page 328)
    • (Figuré) Se munir de patience, de résolution, de courage. — Se munir d’arguments pour une discussion.
  2. (militaire) Pourvoir de tout ce qui est nécessaire pour sa défense, en parlant d'une place forte.
synonymes
traductions
  • anglais : equip
  • russe : снабжать

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.038
Dictionnaire Français