tout
étymologie
(Adjectif indéfini) Du latin populaire de Gaule et d’Italie tottus (redoublement emphatique ou expressif), altération du latin classique totus (« tout, chaque, tout entier »), maintenu en Ibérie : au français tout et à l’italien tutto, s’opposent l’espagnol todo et le portugais tudo. À coté des formes tot, toz, tote, totes, le cas sujet masculin pluriel de l’ancien français était tuit. Le passage de totti (nominatif masculin pluriel) à tuit attend encore une explication définitive : il est à peu près certain que o s’est fermé en u par l’effet de dilation du i final, mais c’est la diphtongue de coalescence ui que l’on s’explique mal [1].
(Nom commun) Du latin populaire tottu(m), du latin classique totum (« le tout, le total, l’ensemble »).

adjectif indéfini

SingulierPluriel
Masculintout
\tu\
tous
\tu\
Féminintoute
\tut\
toutes
\tut\

tout \tu\

  1. Qui comprend l’intégrité, l’entièreté, la totalité d’une chose considérée par rapport au nombre, à l’étendue ou à l’intensité de l’énergie.
    1. S’emploie devant un nom précédé ou non d’un article, d’un démonstratif ou d’un possessif.
      • Tous les hommes, tous les animaux, toutes les plantes.
    2. S’emploie aussi devant un nom propre.
      • Il a parcouru toute la France.
    3. S’emploie également devant ceci, cela, ce que, ce qui, ceux qui et celles qui.
      • Tout ceci est pris du troisième livre de l’Histoire grecque de Xénophon.
    4. S’emploie aussi comme attribut après le verbe.
      • Cette somme est toute où vous l’avez laissée.
  2. (Littéraire) (Au singulier) Chaque, n’importe quel. Note: Il est alors devant le nom sans article.
    • Tout bien est désirable.
    • Tout homme est présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable.

traductions
traductions
adverbe

SingulierPluriel
Masculintout
\tu\

\—\
Féminintout
\tut\
tout
\tut\

tout \tu\

  1. Entièrement, complètement, sans exception, sans réserve, tout à fait.
    • Un appartement tout petit, des fourmis toutes petites. — Un arbre tout en fleurs. — Une sportive tout à sa passion.
    • Lorsque l'œil était fait à cette pénurie de lumière, il distinguait, placées tout autour, ces pudibondes cloisons en usage dans les restaurants anglais. (Angelo de Sorr, Le vampire: roman fantaisiste, Paris : chez Adolphe Delahays, 1852, p. 216)
    • Et Mrs. Smith, toute soie et parfum, Mrs. Smith qui faisait de la bien mauvaise cuisine, mais à qui on eût pardonné un plat de champignons empoisonnés, tant elle mettait de grâce à vous inviter à dîner ! (Camille Auguste Anatole Ferri-Pisani, “En Amérique : les sans-travail”, La Revue hebdomadaire, vol. 37, nº 8, 1928, p. 480)
    • Mrs. Crosby arrivait, tout soie et parfum, affairée (Georges Simenon, Nouchi in Les 13 Coupables, Arthème Fayard, 1932)
    • Dame, à l’automne, quand elles descendent des canneries, elles sentent terriblement le poisson. Mais quand elles montent, comme maintenant, elles sont tout soie et parfum… (Camille Auguste Anatole Ferri-Pisani, L’Amour dans le Grand-Nord, Édition de France, 1941, p. 7)
  2. Exactement ; très précisément. — Note: Dans ce sens, il est suivi de premier ou dernier.
    • Finalement, en 1610, des observations faites par Galileo Galilei, à l’aide du tout premier télescope, ont fourni les preuves confirmant la vision de Copernic. (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L’astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie, dans Le Québec sceptique, nº 24, p. 41, décembre 1992)
    • Les tout premiers citrons et les toutes premières oranges.
    • Tout peut aussi s’employer dans ce sens avec l’adverbe juste : Il était tout juste parti quand tu es arrivé.
  3. Renforce le gérondif (en participe présent) pour mieux marquer la simultanéité.
    • Tout en marchant, ils parlaient de leurs projets.
  4. Suivi d’un adjectif ou d’un nom, puis de la conjonction que, marque une opposition ou une concession ; équivaut alors à si.
    • Madame, toute belle que vous êtes, vous mériteriez que je vous battisse à mon tour, tant vous êtes extravagante. (Voltaire, Zadig, IX. La femme battue, 1748)
    • Un symbole, quoi ! Tout guerrier que tu es, tu as bien entendu parler des symboles ! (Jean Giraudoux, La guerre de Troie n’aura pas lieu, I, 6. 1935)
  5. (populaire) Très.
    • Fallait qu’ils jactent, qu’ils fanfaronnent, qu’ils racontent tout fort leurs petites astuces cheloues, pour faire les malins. Et ça finissait toujours à leur désavantage, ces cons. (François Pelosse, Virtuelle affaire , TheBookEdition, 2014, page 63)

traductions
traductions
pronom indéfini

SingulierPluriel
Masculintout
\tu\
tous
\tus\
Féminin
\—\
toutes
\tut\

tout \tu\

  1. (Au singulier) Toute chose, toute sorte de choses.
    • […], la terre durcit comme de la pierre, et tout se couvrit de givre : les tuiles les pavés et les vitres. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • La route allait parmi des vignes à échalas. Bidons, fusils, cartouches, boîtes de singe, on trouvait de tout, et de noirs cadavres laissés là. (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 27)
    • Tout bien considéré.
    • Se prêter à tout.
    • Il est capable de tout.
    • Tout ou rien.
  2. Tout le monde, l’ensemble des personnes, d’une collectivité.
    • Les femmes avec lesquelles elle longea un moment le mur de l’hôpital ne parlaient pas. Toutes avaient hâte de retrouver leur gîte et de s’y rembucher au chaud. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 77)
    • Femmes, enfants, vieillards, tout fut massacré.
    • Le peuple et l’armée, tout était consterné.
    • Tout fuyait devant lui.
  3. (Au pluriel) Ensemble des personnes, des choses dont on vient de parler.
    • Ils l’entourèrent, discourant tous à la fois et voulant, comprit-il, qu’il les menât immédiatement à l’endroit où il avait laissé l’aéroplane. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 387 de l’éd. de 1921)
    • Il fut fêté par ses concitoyens, tous vinrent au-devant de lui.
    • Le froid a été funeste pour ces plantes, toutes ont gelé.
  4. (Au pluriel) Emphase de la totalité du pronom personnel précédent.
    • Nous tous. Vous tous. Eux tous. Elles toutes.
  5. (Au singulier) L’ensemble, la totalité.
    • Tout semblait calme.
    • Quand je suis arrivé, tout était fini.
    • Tous revinrent sains et saufs.
    • Toutes portaient des chapeaux à fleurs.
  6. (Au masculin pluriel) (Littéraire) Tout le monde, tous les gens ; l’ensemble de l’humanité.
    • Les archives pour tous.

traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
touttouts

tout \tu\ masculin

  1. Ensemble, la somme des parties, une chose divisible considérée en son entier.
    • Il fallait frapper un orin sur la patte de l'ancre, en se penchant au-dessus du bastingage, amarrer solidement à l'autre extrémité un flotteur, une « couille de loup » disaient les marins, ajuster la longueur en fonction du fond et lancer le tout à l'eau, […]. (Laurent Mérer, Le roman des marins, Éditions du Rocher, 2017)
    • Diviser un tout en plusieurs parties.
    • Je ne veux pas vendre cela au détail, prenez le tout si vous voulez.
    • Il vous cédera le tout pour un prix raisonnable.
    • Notre physique, notre intelligence et notre morale sont plusieurs touts qui forment notre personnalité.
    • ''Notre vie est faite de touts et de riens.
  2. (En particulier) L’ensemble, après l’énumération de plusieurs choses, des parties jointes toutes ensemble.
    • Il a fait telle et telle chose, le tout pour parvenir à son but.
    • Le tout monte à tant.
  3. Ce qu’il y a de principal, de plus important dans une chose.
    • C’est quelque chose de bien commencer, mais le tout est de bien finir.
    • Il en fait son tout : Il l’aime uniquement ; ne se dit qu’en parlant des personnes.
    • Il n’a d’yeux que pour cet enfant, il en fait son tout.
  4. Le mot entier proposé en charade.
    • Et mon tout est telle chose.
  5. (Héraldique) Le champ et ses charges, en parlant d’une autre charge superposée.
    • Il porte écartelé de… et de… et sur le tout de…
    • Tranché de… et de…, un… brochant sur le tout.
  6. (jeu) Troisième partie qui se joue après qu’un des deux joueurs a perdu partie et revanche, et où l’on joue autant d’argent que l’on en a joué dans les deux premières parties ensemble.
    • Jouer le tout, le tout pour le tout.
    • Jouer partie, revanche et le tout.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français