nuque
étymologie
Du latin médiéval nuca lui-même issu de l’arabe نخاع.

nom

SingulierPluriel
nuquenuques

nuque \nyk\ féminin

  1. (anatomie) Partie dorsale du cou.
    • Elle marcha très lentement par la chambre, les mains croisées autour de la nuque, toute à la volupté d'appliquer sur les dalles ses pieds nus où la sueur se glaçait. (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Une blonde qui possédait des nichons et une nuque inoubliables a cru bon de venir rompre le silence de l'écran par une chanson où il était question de sa solitude. (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932, éd. 1942, p. 159)
    • Ses regards inspectèrent la salle et, finalement, se fixèrent sur la grosse nuque puissante de Feempje. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 143)
  2. (Par extension) (coiffure) Partie de la chevelure à l'arrière du cou.
    • Quant à la nuque elle est dégradée de haut en bas, sans effilage, elle comporte 3 ou 4 étages, l'ensemble pourrait être signé monsieur de Paris car le bourreau doit préparer d'une manière analogue la chevelure de ceux qui sont promis à la veuve. (Vincent Chenille, La mode dans la coiffure des Français: la norme et le mouvement : 1837-1987, p.96, L'Harmattan, 1996)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français