pavage
étymologie
 Composé de paver et de -age.

nom

SingulierPluriel
pavagepavages

pavage \pa.vaʒ\ masculin

  1. Surface pavée.
    • Deux lanternes commençaient à se promener en avant et en arrière, éclairant par petits cercles lumineux les pierres carrées du pavage. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • […]; mais quel pavage désagréable ! je le recommande aux gens qui ont les pieds sensibles ! on dirait des dragées et des pralines posées sur un champ... Aïe ! (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
  2. Travail du paveur et matériaux fournis par lui.
    • J’ai payé une assez grosse somme pour le pavage de ma cour.
  3. (Géographie) Découpage d'un espace en parties distinctes.
    • Parfois voulues, parfois subies, les migrations introduisent un mode d’organisation réticulaire dans le pavage territorial, d’autant qu’on constate que leur fonctionnement est de plus en plus de type diasporique. (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, page 199)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français