surface
étymologie
 Composé de sur- et de face.

nom

SingulierPluriel
surfacesurfaces

surface \syʁ.fas\ féminin

  1. Superficie, partie extérieure d’un corps ; ce qui le limite dans l’espace.
    • Cet angle a été adopté, parce qu'on a remarqué que le vent ne souffle pas horizontalement, mais que sa direction plonge ordinairement un peu sur la surface de la terre. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)
    • De temps en temps, un requin paraissait à la surface avec son cortège habituel de rémoras parasites et de poissons-pilotes. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il en est de même pour les étoiles. […]. Les infimes oscillations visibles en surface offrent aux astronomes un aperçu de leur structure interne. (Éric Michel, Michel Auvergne & Annie Baglin, L'astérosismologie : voir battre le cœur des étoiles, dans Pour la Science, n°409, novembre 2011)
    • À quatre cents mètres environ, une sorte de bouillonnement, qui agite la surface de la mer, indique un trouble profond des eaux. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. (rare) Étendue (d'une contrée, d'un pays, dans un contexte où il ne s'agit ni de sa mesure, ni de la nature du sol.)
    • Le clergé, désespéré, continuait d'exciter de petites agitations sur toute la surface de la France. (Adolphe Thiers, Histoire de la Révolution française, tome Ier, livre III : Première fédération ; Furne et Cie éditeurs, quatorzième édition, Paris, 1846, page 174.)
    • Mais ce territoire d'un demi-million de kilomètres carrés de surface, dont la population est estimée à une dizaine de millions d'habitants, est loin d'avoir la cohésion d'un État européen, et l'autorité effective des sultans ne s'est jamais étendue qu'à un tiers, tout au plus, du Maroc. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc: étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p.9)
    • (courant) Sur toute la surface de la terre, du globe.
  3. (Figuré) Extérieur ; dehors ; apparence.
    • Au point de vue religieux les Berbères sont des musulmans de surface, dont le vernis islamique ne recouvre que très imparfaitement leurs croyances primitives. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 43)
    • Présenter, avoir beaucoup de surface, peu de surface se dit des garanties morales ou matérielles que peut offrir ou ne pas offrir un homme, par sa fortune, sa position sociale, son caractère.
    • Cet homme présente trop peu de surface pour qu’on puisse lui confier une affaire de cette importance.
  4. (tennis) Au tennis, revêtement du sol (dur, terre battue, gazon, synthétique).
    • Il est habitué à jouer sur tous types de surfaces.
  5. (Mathématiques) Objet géométrique à deux dimensions. Espace localement homéomorphe à un plan.
    • Surface plane : partie du plan délimitée par des courbes. Par exemple, un disque ou un triangle plein.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

surface \syʁ.fas\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe surfacer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe surfacer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe surfacer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe surfacer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe surfacer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.057
Dictionnaire Français