phalène
étymologie
Emprunt savant au grec ancien φάλαινα voir falena en italien.

nom

SingulierPluriel
phalènephalènes

phalène \fa.lɛn\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (zoologie) Grand lépidoptère, papillon de nuit de la famille des géométridés (Geometridae) aux antennes pectinées, dont les ailes un peu larges sont décorées et dont la chenille est très nuisible.
    • Phalène errante, velue.
    • La chenille de la phalène.
    • Le titi est au gamin ce que la phalène est à la larve. (Victor Hugo, Les Misérables, t.1, 1862, p.687)
    • L’aile d’un phalène grésille sur la flamme de la lampe et l’éteint presque. (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 63)
    • De temps en temps, des phalènes venaient heurter avec un petit bruit sourd la moustiquaire fixée à la fenêtre ouverte. (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 39)
    • Le phalène nocturne vole, ailé d’amour, vers l’ampoule électrique (Michel Tournier, Le Roi des aulnes, 1970)
    • Elle lui soufflait aux narines une haleine de rhum et bitter et, perchée sur lui, oscillant telle une phalène ivre, le manipulait comme un jouet. (Ray Bradbury, Meurtres en douceur, traduit par Hélène Collon, dans Meurtres en douceur et autres nouvelles, Denoël, 1997, page 49)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français