propagation
étymologie
Du latin propagatio.

nom

SingulierPluriel
propagationpropagations

propagation \pʁɔ.pa.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de propager ; multiplication ; reproduction.
    • La reproduction par semis, même sous cloche, est très-difficile et très-lente à notre climat; la propagation par marcottes, et surtout par éclats, est de beaucoup préférable. (La ramie, nouveau textile soyeux: communication présentée à la Société des sciences industrielles de Lyon, dans la séance du 14 février 1877, par M. Léger, Lyon : Imprimerie Storck, 1877, p. 6)
    • Les bulbilles de certaines plantes sont des agents de dissémination très efficaces. Ainsi, le Portugal est véritablement infesté par la propagation envahissante d’Oxalis cernua, plante sud-africaine importée. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.19)
    • Le Saturnien, passant d'un excès de défiance à un excès de crédulité, crut apercevoir qu'ils travaillaient à la propagation. (Voltaire, Micromégas, chapitre V)
  2. (Figuré) Extension, diffusion, progrès, augmentation.
    • La propagation de cette épidémie fut d’une effrayante rapidité.
    • La propagation de la foi.
    • La propagation des connaissances, d’une doctrine.
    • Favoriser la propagation des idées, des découvertes utiles.
  3. (physique) Manière dont la lumière et le son se répandent, et dont certains mouvements naissent les uns des autres.
    • La propagation du son est beaucoup plus lente que celle de la lumière.
    • La propagation des ondes lumineuses, des ondes sonores.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français