sous-marin
étymologie
 Composé de sous- et de marin.

adjectif


sous-marin

  1. Qui est au fond de la mer ; qui est sous les flots de la mer.
    • Ce bouillonnement provenait d’une source sous-marine de naphte, et il a suffi de ce fragment de cigare pour l’enflammer. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les îles Féroë sont entièrement d’origine volcanique : elles ont surgi de toutes pièces du sein d’Amphitrite et sont, comme l’Islande, constituées de trapp de formation sous-marine. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)
    • La répartition géographique des planctons, dont la connaissance est si utile aux pêcheries, conditionne la présence des dépôts sous-marins comme ces boues à Diatomées origine du tripoli. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.11)
  2. (En particulier) (marine) Qualifie la navigation au-dessous de la surface de la mer.
synonymes
traductions
nom


sous-marin \su.ma.ʁɛ̃\ masculin

  1. (marine) Navire, vaisseau de guerre qui peut naviguer au-dessous de la surface de la mer.
    • Malgré tous les stimulants, mon imagination, je dois l’avouer, refuse de concevoir des sous-marins qui fassent autre chose qu’étouffer leur équipage ou de s’échouer au fond de la mer. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Par navires de guerre autres que les petits bâtiments défensifs, il faut entendre : […] b. les sous-marins. (Annexe II à l’article 107 du « Traité instituant la Communauté européenne de défense », 1952)
    • La prochaine guerre sera gagnée au bout du compte par les sous-marins et les avions, et nous devrions dépenser plus d’argent à les développer qu’à gaspiller nos ressources en construisant des dreadnoughts dont la seule fonction est de torpiller les cuirassés allemands et de se faire torpiller leur tour. (David Lodge, Un homme de tempérament, Éditions Rivages, 2013)
  2. (Par extension) (police) Véhicule banalisé aux vitres teintées permettant aux policiers de surveiller un endroit sans être vus.
    • Les inspecteurs s’apprêtaient pour le rendez-vous, la fourgonnette était déjà placée à l’endroit indiqué, les vitres étaient teintées, elle servait de sous-marin aux policiers, elle était équipée d’écrans, de micros et d’enregistreurs, c’était le policier Villerot qui y était de faction, il restait en contact permanent avec la brigade et les inspecteurs par radio. (Maryline Drugman, Pour la Paix de Kath, Société des Écrivains, 2008, chap. 6, page 29)
    • Simoné se savait surveillé, puisqu’il pousse la provocation jusqu’à taper au carreau de la camionnette banalisée, le « sous-marin », dans laquelle un inspecteur de la BRI observe ses déplacements. (Jean-Marc Ancian, La police des polices, éd. Balland, 2016, chap. 6)
  3. (Jeu d’échecs) Participant qui joue volontairement en début de tournoi en-dessous de sa valeur, avant de remonter au classement pour bénéficier d’un choix favorable en cas d’égalité.. (Thierry Wendling, Ethnologie des joueurs d'échecs'', Presses Universitaires de France, 2018)
    • Le sous-marin remporte alors des victoires faciles et termine alors dans les premières places du classement.
  4. (QC) sandwich#fr|Sandwich long.
    • Au Québec, on appelle un sandwich-baguette un sous-marin. (Rosi McNab, Metro 3 Rouge Pupil Book Euro Edition, Volume 3, Heinemann, 2002, page 4)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français