suie
étymologie
Du gaulois sūdia [1] (voir Irlandais, moyen (900 - 1200) súide, gallois huddugl), attesté sous la forme sugia en latin tardif, d’où l’occitan suga et le catalan sutge. Le latin utilisait le mot fuligo (accusatif fuliginem) d’où sont issus fuliggine en italien, fulin en romanche, hollín en espagnol et funingine en roumain.

nom

SingulierPluriel
suiesuies

suie \sɥi\ féminin

  1. Matière noire et épaisse que la fumée dépose sur la surface des corps avec lesquels elle entre en contact.
    • Noir comme de la suie.
    • La cheminée est pleine de suie.
    • Un tuyau de poêle engorgé par la suie.
    • On sent ici une odeur de suie.
    • Couleur de suie.
    • Le malheur lui collait au corps comme la suie sur un ramoneur. (Biz (rappeur), La chaleur des mammifères, Leméac, Montréal, 2017, p. 93)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français