toison
étymologie
Du latin tonsio.

nom

SingulierPluriel
toisontoisons

toison \twa.zɔ̃\ féminin

  1. Ensemble de la laine qui recouvre une brebis, un mouton.
    • […], et l'on y voit de grands troupeaux de mérinos, remarquables par leur bonne conformation et l'abondance et la finesse de leurs toisons […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 103)
    • La laine est une matière textile fournie par la toison du mouton. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Par analogie) Poils pubiens, chez la femme.
    • Au sujet de la toison sexuelle, je suis tentée de croire que le sieur de Brantôme a voulu faire de la fantaisie dans son livre : Des dames galantes. S'attacher les poils pubiques autour des cuisses me paraît absolument invraisemblable. (Marcelle Gauvreau, Lettre à Marie-Victorin, 24 mai 1940, dans Lettres au frère Marie-Victorin, éditions Boréal, Montréal, 2019, page 196)
    • Je n’en avais pas moins l’impression bizarre que c’était sa toison intime que Thérèse exhibait aussi ostensiblement aux yeux du promeneur ! (José Pierre, Qu’est-ce que Thérèse ?, Har/Po, 1985, p. 78)
  3. (Par analogie) Poils du torse, chez l'homme.
    • Abondante, sa toison pileuse bouffe jusqu'à mi-cou, faisant comme un col roulé. (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 2000, p. 403)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français