vin blanc
étymologie
De vin et blanc, à cause de sa couleur.

locution nominale


vin blanc \vɛ̃ blɑ̃\ masculin

  1. (Œnologie) Vin fabriqué avec des raisins à chair blanche.
    • Si l'on veut fabriquer du vin blanc, on se sert de raisins blancs ; mais on peut aussi employer des raisins rouges. Dans ce dernier cas, au lieu de laisser fermenter le moût sur son marc, on le soutire, dès que le grain est écrasé, afin qu'il ne dissolve pas la matière colorante de la pellicule. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 135)
    • Le vin rouge succéda au vin blanc et fut loué congrûment lui aussi, puis le blanc refit de nouveau son apparition, mais cette fois sous la forme d’une bouteille cachetée. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le vin blanc profitera encore de tous les avantages de la fermentation pure, continue de jour et de nuit, à température constante, et par conséquent lui aussi sera conservable, vieillissable et de grande qualité. (Revue de Viticulture, 1940, vol.92, n°1, page 27)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français