état civil
étymologie
De état et civil.

locution nominale


état civil \e.ta si.vil\ masculin

  1. (administration) (Généalogie) Condition d’une personne d’après les actes publics qui établissent sa naissance, sa filiation légitime, illégitime ou adoptive, son mariage, son décès, etc.
    • Il n’avait pas d’état civil ; il cachait son nom, il cachait son identité, il cachait son âge, il cachait tout. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • C'est un fait très caractéristique, nous l'avons vu, que, ni dans les listes électorales de 1790, ni dans les rôles des tailles, ni dans les registres d’état-civil antérieur à la Révolution, on ne trouve le terme de « cultivateur ». On trouve, par contre, toujours une divisions tripartie en laboureurs (ou fermier), bordagers (ou, dans le sud-ouest, closiers), journaliers. Éventuellement s'y ajoute : vignerons. (Paul Bois, Paysans de l'Ouest, Flammarion (collect. Champs), 1971, page 189)
    • Le père n'aurait que vingt-trois ans de plus que son fils ? L’état civil se trompe ! Ce ne sont pas deux décennies et des poussières qui les séparent, mais une époque, une ère, les Plamproz. (Gaston Cherpillod, « Une étrange clarté », dans La Nuit d’Elne, Éditions de l’Age d’Homme, 1985, p. 37)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français