Terra Australis
étymologie
Emprunt direct du latin Terra Australis. Locution attribuée à Aristote, puis popularisée par les cartographes européens, du XVe au XVIIe siècle.

nom propre

Terra Australis \te.ʁ os.tʁa.lis\ féminin singulier

  1. Continent imaginaire occupant la majeure partie non explorée de l’hémisphère sud, avant les découvertes de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Antarctique, du point de vue européen.
    • La Terra Australis était sortie des ondes, et bien qu’Oronce Finé, de Briançon, qui grava le premier, en 1531, ce nom sur sa mappemonde ait ajouté ce commentaire : recenter inventa sed nondum pelen cognita, elle devait pendant tout le seizième siècle occuper sur les cartes une part de plus en plus grande de l’hémisphère Sud. (Marthe Emmanuel, La France et l’exploration polaire, 1959)
    • À la partie septentrionale de la Terra australis, se trouve la notice suivante, en chinois : « Peu de gens sont arrivés aux pays situés plus au sud, c’est pourquoi on n’a pas de notions sur leurs habitas et sur leurs productions. » (Heirich Julius Klaproth, Mémoires relatifs à l’Asie, tome 3, 1828)
synonymes
  • Terra Australis Incognita
  • Terre australe

traductions
  • anglais : Terra Australis
  • espagnol : Terra Australis
  • italien : Terra Australis
  • russe : Неведомая Южная земля



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français